Qu'est-ce qu'une AMO ? 

Les AMO font partie des services d’aide à la jeunesse de la Fédération Wallonie Bruxelles (décret du 4 mars 1991). Ce sont des services privés dont les subventions sont liées à un agrément de leur projet pédagogique.

 

Elles sont susceptibles d’être sollicitées par tout jeune mineur (moins de vingt-deux ans) ainsi que par ses familiers (familles, proches, éducateurs référents, …) Le service étant généraliste, les demandes embrassent des champs aussi vastes que les problématiques familiales, scolaires, sociales, administratives, juridiques, professionnelles ou économiques.

 

Elles ne sont pas mandatées, ce qui signifie que le travail qui y est mené dans le cadre de l’aide individuelle (accueil, écoute, soutien, accompagnement) s’effectue exclusivement à la demande du jeune (ou de ses familiers). C’est cependant l’intérêt de ce dernier qui primera toujours dans le cadre d’un suivi éventuel. Le demandeur est associé aux décisions qui pourraient être prises et est considéré comme le seul moteur possible de l’aide qui lui est apportée. Il lui est d’ailleurs loisible d’y mettre un terme quand il le désire.

 

Ses travailleurs sont soumis à un code de déontologie strict qui inclus le respect du secret professionnel. En tant que « maîtres du secret », ils ne peuvent révéler à des tiers les informations obtenues lors des entretiens menés, sauf cas exceptionnels de mise en danger grave et imminente de soi-même ou d’autrui.

 

Chaque AMO est implantée dans un quartier (sa zone d’action prioritaire). Elle mène à l’intérieur de celui-ci des actions communautaires (recherche de solutions globales, de supports humains, matériels, méthodologiques ou pédagogiques relatifs à un besoin commun préalablement identifié par un diagnostic social).

 

L’aide apportée par les AMO est entièrement gratuite.